Jean-Paul Ney a-t-il plagié 4 articles dans « Opérations Spéciales » ?

Nous nous étions déjà intéressés au magazine Opérations Spéciales, un magazine spécialisé « armée, défense… ». C’est un magazine sérieux, très segmentant mais très intéressant. Jean-Paul Ney y est journaliste. Il y écrits des articles et, parfois, l’édito du journal. Il est remarquable que Jean-Paul y a produit beaucoup d’articles dans le numéro 5 . Nous les avons analysés, et plutôt que de tout livrer article par article et vous faire ***** avec nos tweets, nous avons trouvé ça plus confortable (pour vous comme pour nous) de faire un « dossier » sur ce numéro. Comme à l’école, avec des I], des II] , des transitions et une conclusion.

Edit: Certains nous ont suggéré, sur les réseaux sociaux, que je journal n’avait pas pu ne pas voir le plagiat, en sous-entend sa « complicité » . Nous vous le disons sans ambages : les plagiats sont I-M-P-O-S-S-I-B-L-E-S à détecter pour une rédaction, qui a en plus autre chose à faire que de passer tous ses articles à la moulinette avant de publier.

Rappelez-vous de 2 choses : la date de parution du magazine (janvier-février 2014 donc fin décembre 2013), et que ce magazine, très sérieux, n’est certainement pas responsable des « écarts » de l’un de ses journalistes. Vous pouvez, comme nous, vous le procurer et constater que le reste du journal est bien plus rigoureux, voire même fouillé.
I] Serpentex,2013,p. 6

figlol

Nous devons l’avouer : au premier coup d’œil, on n’a rien vu. D’habitude, on remarque un style particulier, très propre à Jean-Paul Ney(objectivement) qui ressort au milieu de choses plagiées (cf. le blog).

C’est normal : ici, l’article entier est pompé. En réalité, il est à couper en trois parties. La première et la troisième partie de l’article sont l’oeuvre du blog Défense Aéro : « Serpentex 2013 est lancé« . Le second bloc nous vient d’un article publié sur le site du Ministère de la défense (l’introduction) : « Serpentex, quand l’exercice se fait laboratoire » . N’allez pas les lire de suite, vous n’allez rien comprendre. Synthèse en image :

figlolII] RAHEEL SHARIF LE NOUVEAU COMMANDANT DE L’ARMÉE PAKISTANAISE, p.6 

figlol

Rien à ajouter, si ce n’est un lien l’article plagié (27 novembre 2013) .

III] Un article sur la Syrie, p.15

Celui-ci, c’est un petit amuse-bouche (même si ce n’est pas bien de recopier des dépêches AFP sans les citer!). D’ailleurs, nous vous mettons en garde, cet article est signé par JPN et Frédérique Romano (auprès de laquelle nous nous excusons d’avoir à l’impliquer dans cette affaire).On sera donc ici prudent : on ne peut pas savoir qui de l’un ou de l’autre a plagié ces articles.

figlol

Les cadres rouges sont en fait des morceaux de dépêches de l’AFP, utilisées notamment par Le Monde et par 20 minutes (qui, eux, citent l’afp) :

figlol

IV] « OPOSIA entre en service » p.7

Là, avouons-le , c’est un cas qui a été plus difficile à dénicher. Les sources sont en effet presque confidentielles (bien que respectables).
figlol
Certes, cet article est sourcé : il proviendrait d’un communiqué de Thalès (vous le trouverez ici) . C’est en partie vrai. Explications.

En googlant l’article de Jean-Paul Ney, nous sommes tombés sur un site, « Opex 360″ . Le site évoque également le communiqué de Thalès, qui est sa source et la base de ses développement. Le problème , c’est que JPN ne s’est pas contenté de recopier le communiqué (il le cite, il en aurait le droit), il a recopié (entre autres) l’article d’Opex 360 :
figlol11
Non, les parties en rouge ne sont pas issues du communiqué de Thalès, seule source citée par JPN. Vous pouvez le vérifier sur le lien du dessus!

Mais si ce n’était que ça…Un second plagiat se cache dans cet article. L’article d’Opex 360 a cité ses source (vous savez, ce truc qu’on fait quand on emprunte un morceau d’article). Parmi ces sources « Terre Information Magazine« . Il date de 2012 (!).On est allé le lire, par hasard. Oops . Ça se passe page 69 :

figlol12

Si vous avez bien suivi, on peut résumer comme suit : cet article , signé JPN, ne contient absolument rien de sa main : c’est un smoothie entre une revue, un site internet et un communiqué.

Voilà, c’est fini pour le numéro 5 (c’est notre conclusion).

Nous allons évidemment prévenir la rédaction de ce magazine réputé sérieux, et que nous ne voulons sûrement pas salir ici. Pour tous les curieux, nous vous conseillons d’ailleurs de vous le procurer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s