Wikipédia, Le Monde, le MinDef : Jean-Paul Ney , la recette d’un succès.

Deuxième semaine de septembre, en pleine promo internationale de son chef-d’oeuvre, « Génération Mérah », le grand reporter et expert en terrorisme, renseignement, armée, cyber-espionnage, questions sociales et conseiller politique Jean-Paul Ney menaçait ouvertement l’auteur de ces pages. Si, pour la jurisprudence, ne constituent pas des menaces la promesse d’un recours judiciaire (logique!) , on peut douter du caractère pacifique de celle adressée par un individu déjà condamné pour des menaces de mort :

jipoune9

Une chose à d’ores et déjà clarifier: oui, je publie anonymement. Non, je ne me cache pas, je me protège. Sans être trop précis, il est des personnages à qui, à la lecture de leurs antécédents (judiciaire et extra-judiciaires),il n’est pas bon confier son identité réelle.

C’est donc le cœur léger que j’allais déposer, suite à cette menace,une main courante.Il est vrai que je viens de me contredire : déposer une main courante, c’est s’exposer. Oui. Mais j’ai pris un pari : plus quelqu’un vente son réseau, plus celui-ci est ridicule. Pour l’instant, rien n’a infirmé cette règle certes un peu ad hoc : les millions d’amis qu’a Jean-Paul Ney dans la Police ne lui ont toujours pas transmis ma CNI. Ensuite, me suis-je dit, car c’était un bon début à une plainte. En effet, le monsieur, visiblement très au fait des usages judiciaires depuis sa condamnation, en a remis une couche :

jipoune9

Oui oui, sa stratégie est simple : obtenir mon identité (« main »+ »courant ») pour « tirer à vue ». La prison ne redresse pas, il faut croire.

Voilà pour l’actualité. Passons désormais au sujet principal du blog : la propriété l’escroquerie intellectuelle. Intéressons-nous une fois de plus à « Opérations Spéciales ». Dans le numéro 9 du magazine, Jean-Paul Ney y a encore produit quelques pépites. Ont été oubliés quelques articles du numéro 8 (ayant déjà fait l’objet d’un article ici). Oublis qu’il fallait absolument réparer dans une première partie.

I] La Pravda (numéro 8)

Nouvelle loi de Murphy : lorsqu’un journaliste en fait 15 tonnes sur ses confrères qui « restent dans leurs bureaux et sont aux ordres du pouvoir », on se rend compte en le lisant qu’il ne fait pas mieux. Non-content de ne faire que recopier les articles du Ministère de la Défense (pratique qu’il qualifierait , dans n’importe quel autre pays ou à propos de n’importe quel autre journaliste français de…propagande), il est également allé copier sur ses confrères (un vol confraternel). Nous sommes en page 6 :

jipoune9

C’est clair, carré, concis. Mais ce n’est pas de Jean-Paul Ney. Dans l’ordre descendant, nous avons :

II] Le numéro 9 : un chef-d’oeuvre.7

En pages 6/7, Jean-Paul Ney nous livre une analyse aussi subtile qu’exhaustive sur la situation ukrainienne. Attention,alerte patchwork. Cliquez pour agrandir :

OPE9

En page 8/9, on retrouve un long portrait d’Abou Bakr Al-Baghdadi. Soyez prévenus, c’est bluffant.

OPE9

L’article s’analyse en trois parties, chacune correspondant à une couleur.

La première partie, en noir, est absolument sans intérêt, si ce n’est celui de questionner sa sincérité : Jean-Paul Ney y transcrit une conversation enregistrée qu’un jeune analyste de la DGSE lui aurait confiée et durant laquelle ce dernier débattrait avec un ancien de la maison. Vous noterez que le fond du propos est relativement simple : la différence fondamentale entre ISIS/Al-Qaida, Bagadadi/Zawahiri. Ça aurait pu tenir en deux lignes. Non, ça fait 20% de l’article complet. Remplissage? Mauvaise langue.

Les deux autres parties nous intéressent plus directement. En effet, la partie en rouge est un grossier plagiat de ….Wikipédia…Once again. Quant à la partie verte, c’est Le Monde (once again) qui en est à l’origine.

JeanPaulNeyWikipédia

Petite parenthèse : en début de paragraphe, Jean-Paul Ney affirme que « ABAB » est né à Samarra, près de Bagdad. Cette information a été contredite par diverses autorités : il serait plutôt né à Fallujah. Ce n’est pas un détail superflu, bien que ce ne soit pas le fond de cette méprise qui nous intéresse ici. Est affirmé que cette première partie a été plagiée sur la page Wikipédia d’ABAB. Or, si vous vous y rendez, vous constaterez que le lieu de naissance mentionné du « Calife » est bien Fallujah, ce qui peut vous inviter à vous demander s’il a vraiment plagié l’encyclopédie. C’est qu’au moment où Jean-Paul Ney rédigeait « son » article, l’information n’était pas encore démentie. La page Wikipédia de l’époque mentionne bien « Samarra » comme lieu de naissance :

JeanPaulNeyWikipédia

Revenons-en au reste. D’abord la partie pompée sur Wikipédia :

OPE9

Vous noterez qu’il évoque à un moment une ville à la frontière syrienne. Il dit citer un rapport-top-secret-défense-américain. C’est marrant comme les rapports top-secret-américain ont tendance eux aussi à pomper sur Wikipédia…Tout se perd. JeanPaulNeyWikipedia

Passons maintenant à la dernière partie. Encore une fois, une vaste blague. Vous trouvez la source ici. Attention, si l’article de Jean-Paul Ney (à gauche) a été remonté, il n’a pas été tronqué : ce sera simplement plus facile à lire.

JIPOUNE

Franchement, à quand un biopic?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s